Peut-on se colorer les cheveux quand on est enceinte ?

De nombreuses femmes, surtout celles qui sont enceintes, cherchent à connaître la meilleure solution pour garder leur look sans prendre de risques. La question « Peut-on se colorer les cheveux quand on est enceinte ? » revient souvent dans l'esprit des futures mamans.
Sommaire :
Peut-on se colorer les cheveux quand on est enceinte ?

De nombreuses femmes, surtout celles qui sont enceintes, cherchent à connaître la meilleure solution pour garder leur look sans prendre de risques. La question « Peut-on se colorer les cheveux quand on est enceinte ? » revient souvent dans l’esprit des futures mamans.

En effet, la grossesse est une période très spéciale et émouvante dans la vie d’une femme. Elle est source d’attentions particulières car il faut prendre soin de sa santé et celle de son bébé. Alors peut-on se colorer les cheveux si on est enceinte ? Cette question demande des réponses fiables et un bon suivi par un professionnel de santé.

Lorsque l’on est enceinte, les hormones sont en pleine mutation et affectent notre apparence physique et mentale. Ainsi, nos cheveux peuvent subir des changements significatifs, notamment une augmentation de leur volume et une modification de leur couleur. Afin de répondre à la question initiale, voici les principaux points à considérer concernant les colorations pour femme enceinte.

Risques et précautions à prendre avant toute coloration

Certaines substances entrant dans la composition des produits de teinture pour cheveux contiennent des agents chimiques pouvant irriter la peau et provoquer des allergies. Il est donc important que la future maman sache exactement ce qu’elle applique sur ses cheveux, afin de limiter au maximum les risques pour elle et son bébé. Dans le cas où l’utilisation d’un shampooing ou d’une coloration capillaire serait inévitable, il est recommandé de choisir des produits naturels ayant une faible concentration en produit chimique.

Il faut également garder à l’esprit que chaque organisme est différent et que certains produits peuvent être plus ou moins tolérés. De plus, certaines femmes présentent des risques plus élevés d’allergies, ainsi il est conseillé de ne pas hésiter à s’assurer auprès d’un médecin avant toute application.

Comment colorer ses cheveux quand on est enceinte ?

Si la future maman décide de ne pas recourir aux produits de coloration chimique à base d’ammoniaque, elle peut opter pour des solutions alternatives, comme des produits naturels ou des techniques temporaires. Pour effectuer une coloration temporaire capable de couvrir pointes blanches et grisonnements, il est possible d’utiliser des produits sans ammoniaque, en mélangeant la matière active (par exemple, l’hydroxyde d’aluminium) à un masque pour cheveux. Les produits naturels, quant à eux, contiennent habituellement des pigments naturels et des huiles végétales de qualité supérieure, comme l’huile d’olive, le beurre de cacao ou la cannelle, dont l’action nutritive et protectrice est exceptionnelle.

Une autre alternative consiste à utiliser des rouges à lèvres ou des crayons à sourcils pour colorer les cheveux en douceur. Ces produits ne sont pas adaptés à une coloration longue durée et ne doivent donc pas être appliqués trop fréquemment. Par ailleurs, les tonalités obtenues sont généralement assez discrètes et peu spectaculaires.

Produits à éviter

Même si elles offrent un résultat satisfaisant, certaines méthodes comme la décoloration et les teintures permanentes contiennent des ingrédients potentiellement nocifs. Les acides aminés et l’hydrogénodioxane sont connus pour leur action allergène et leur capacité à traverser la barrière placentaire. Si la maman veut vraiment colorer ses cheveux, nous vous suggérons donc de :

  • Choisir des produits sans ammoniaque
  • Faire attention aux produits contenant du peroxyde
  • Ne pas abuser des produits naturels
  • Ne pas faire de colorations trop fréquentes

Il est important de savoir que la future maman devrait demander l’avis d’un spécialiste avant d’effectuer une quelconque coloration, car cela peut entrainer des complications. La grossesse est une période très fragile et le médecin aura le recul nécessaire pour guider la maman dans ses choix.

 

Bien que ce ne soit pas interdit par la loi, il est préférable d’éviter toute coloration capillaire pendant la grossesse. Nous vous conseillons donc de discuter avec votre médecin et de bien peser le pour et le contre avant de prendre une décision. Vous devez également tenir compte de l’état de santé et des risques supplémentaires susceptibles d’apparaître pendant la grossesse. Enfin, il existe plusieurs options pour obtenir des reflets subtils sans prendre de risques.

Suivez nous sur Instagram

Nos derniers articles